Colloque Nationale AJE - Jeremy Pyronnet

Colloque National de l’Association Jeunesse et Entreprises

Les jeunes sont l’avenir et les entreprises représentent l’emploi, par conséquent les deux parties ont toutes les raisons de s’entendre.

Le colloque national de l’Association Jeunesse et Entreprises s’est tenu au palais d’Iena le 13 octobre 2016. Nous avons assisté à des interventions diverses à travers des débats, qui se penchaient sur le thème : « L’équation du futur : jeunes et emplois ». Différents intervenants, tels que des étudiants ou des entreprises, ont animé ce colloque avec de nombreux discours et témoignages. Il a eu pour but d’informer, de motiver les jeunes qui ne sont pas encore décidés, et de les éclairer sur les conditions de vie en entreprise.

Après une introduction sur l’apprentissage et l’alternance des jeunes, nous avons assisté à des interventions d’étudiants qui relataient leurs expériences dans un premier débat, qui avait pour but de comprendre si l’apprentissage et l’alternance sont réellement des portes d’entrée dans les entreprises. Les entreprises leur ont fait confiance, et leur ont confié des tâches concrètes. Cependant, les étudiants, malgré le souhait des dirigeants, ne restent pas toujours après l’obtention de leur diplôme. Ce débat nous a également montré que dans le monde d’aujourd’hui, on ne fait plus le même métier toute notre vie. De plus, l’alternance n’est pas adaptée à tous les profils, cela nécessite beaucoup de maturité, mais elle prépare bien à la vie professionnelle. L’étudiant et l’entreprise doivent se faire confiance.

Dans un second débat  pour comprendre l’entreprise et partager le goût d’entreprendre, nous avons entendu d’autres expériences de jeunes et des interventions de professionnels qui sont venus témoigner. Dans l’apprentissage, la personnalité de l’étudiant est importante, et il doit utiliser ses compétences théoriques par la pratique. Aujourd’hui, l’alternance devient de plus en plus valorisée. Selon les intervenants, la création d’un nouveau service civique serait utile et il faudrait simplifier le droit du travail pour relancer le pays. L’étudiant doit avoir une curiosité d’apprendre, doit s’intéresser à tout, se faire confiance et se motiver. Les entreprises, quant à elles, doivent éviter de contraindre, doivent aider les jeunes, lever les obstacles ou travailler plus le week-end pour s’adapter par exemple. Aujourd’hui, avec un taux de chômage chez les jeunes qui baisse et la création de nouveaux emplois en Ile de France, il faut apprendre à enchaîner plusieurs métiers, avoir envie d’apprendre toute sa vie et s’adapter à la société, mais beaucoup de voies conduisent à l’emploi.

Les jeunes sont l’avenir et les entreprises représentent l’emploi, par conséquent les deux parties ont toutes les raisons de s’entendre.

Joénnie Jebeili – Étudiante BTS Tourisme

Posted in BTS Tourisme, Sorties pédagogiques.

Laisser un commentaire